DÉVELOPPEMENT DURABLE

Le développement durable est constitué de plusieurs principes directeurs :

  • PRINCIPE DE PRECAUTION
  • PRINCIPE D’ACTION PREVENTIVE ET DE CORRECTION
  • PRINCIPE POLLEUR-PAYEUR
  • PRINCIPE DE PARTICIPATION
  • PRINCIPE DE GOUVERNANCE
  • PRINCIPE DE REGULATION TERRITORIALE

Et s’articule autour de 4 axes :

  • SOCIAL
  • SOCIETAL
  • ENVIRONNEMENTAL
  • ECONOMIQUE

LES ENGAGEMENTS DU GROUPE SAINT GEORGE

Engagé depuis toujours dans une démarche qualité, le groupe Saint George s’est également impliqué dans le développement durable depuis 2009 avec sa politique développement durable intégrée dans chaque projet d’établissement et sa charte verte reprenant douze points essentiels :

  1. La politique de l’environnement concerne à la fois le milieu de travail et la pollution (substitution des produits chimiques les plus nocifs, mise à disposition d’une psychologue pour les patients et le personnel…)
  2. Mettre en place une gestion de l’environnement convenant à ses activités (surveillance de l’eau, gestion des déchets…)
  3. L’expertise de l’environnement doit être prise en considération au même titre que tous les autres éléments de prise de décision à tous les niveaux (diminution des emballages pour réduire les déchets…)
  4. Le personnel et les praticiens de chaque établissement doivent être impliqués dans le travail en matière d’environnement (formation réglementaire du personnel, incitation au co-voiturage…)
  5. Les établissements du groupe doivent préparer des plans d’action garantissant un progrès continu (économies d’énergie par le remplacement des ampoules classiques par des ampoules basse consommation voir LED…)
  6. Le personnel et les praticiens de chaque établissement doivent travailler dans un milieu sain et sans danger (mise à jour annuel du document unique, enquête risques professionnels…)
  7. Toute atteinte à l’environnement causée par nos établissements doit être maîtrisée (diminution des émissions de CO2, limitation des rejets des produits chimiques dans le réseau public…)
  8. L’utilisation des ressources doit être continuellement améliorée (suivi des consommations d’eau, d’énergie, quantité de déchets…)
  9. Le risque de pollution et d’accident doit être évité (plan blanc, exercice de simulation…)
  10. La législation et les réglementations adaptées en matière d’environnement doivent être respectées.
  11. Tout renseignement de nature environnementale, en rapport avec nos établissements, doit être mis à disposition dans un esprit d’ouverture et de coopération, avec une réelle volonté d’informer (rédaction rapport RSE, charte avec la CPAM…)
  12. Tous les personnels et les praticiens du groupe doivent être informés de notre politique en matière d’environnement (charte verte, notes de service…)

 

Le groupe est également adhérent au C2DS depuis 2014 et renseigne depuis 2015 ses indicateurs développement durable (IDD).

Il s’est également engagé dans une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) avec la rédaction d’un rapport en 2017 (référence des données : 2016) qui sera mis à jour chaque année.

Cette démarche conduite par la Direction Générale, a pour but de promouvoir une démarche globale de développement durable dans chaque établissement du groupe. Elle se justifie pleinement car, comme tous les établissements de santé, ses structures sont des consommateurs d’énergie, d’eau, des producteurs de déchets et de ce fait une source de risque pour l’environnement.

LES ACTIONS DU CENTRE DE CONVALESCENCE ATLANTIS

Le centre de convalescence ATLANTIS à intégrer le développement durable dans ses objectifs et sensibilise les patients, visiteurs personnels et intervenants par des actions de communication interne pour minimiser ses impacts sur l’environnement :

ACTIONS REALISEES ACTIONS EN PREPARATION
Adhésion au C2DS avec renseignement de l’IDD chaque année Cartographie des risques pour cibler les impacts environnementaux
Rédaction d’un rapport RSE Rédaction systématique de cahier des charges avec intégration d’un volet sur le développement durable
Mise en place d’une politique d’achats responsables Tri du papier
Suivi des indicateurs de consommations énergétiques (eau, électricité, gaz) et production de déchets (DASRI, DAOM, cartons d’emballages, plateaux repas jetés) Elargir le tri du plastique aux poches de perfusion
Tri des bouteilles plastiques Signature d’un accord d’égalité hommes/femmes
Tri des cartouches Réaliser un repas Jeudi Vert
Tri des piles Former le personnel au développement durable
Tri des cartons d’emballages Nommer des référents développements durables dans les services
Charte verte diffusée au sein du centre (affichage)
Enquête satisfaction du personnel
Limiter l’impression par l’informatisation
Mise en place d’une centrale de dilution pour le bionettoyage afin de limiter les emballages et les pertes d’eau
Pratique du covoiturage encouragée
Tri des cartouches